Les étapes du nettoyage et de la désinfection des canalisations d’eau potable

Vous souhaitez réaliser le nettoyage et la désinfection de vos canalisations d’eau potable, mais vous ne savez pas exactement comment procéder ? Dans cet article nous vous expliquons pas à pas comment vous y prendre.

Rappel règlementaire

” Les dispositions de la présente sous-section s’appliquent aux installations, publiques ou privées, qui servent à la production, à la distribution et au conditionnement des eaux destinées à la consommation humaine. Outre les installations de production, qui regroupent notamment les captages et les installations de traitement d’eau, les installations comprennent :

  1. Les réseaux publics de distribution qui incluent les branchements publics reliant le réseau public au réseau intérieur de distribution ;
  2. Les installations non raccordées aux réseaux publics de distribution et autorisées conformément aux articles R. 1321-7 à R. 1321-9 ;
  3. Le réseau intérieur de distribution équipant les immeubles desservis par les réseaux ou installations mentionnés aux 1° et 2° qui comprend :
  • l’installation privée de distribution d’eau destinée à la consommation humaine, c’est-à-dire les canalisations et appareillages installés entre les robinets qui sont normalement utilisés pour la consommation humaine et le réseau public de distribution, qu’elle fournisse ou non de l’eau au public ;
  • les autres réseaux de canalisations, réservoirs et équipements raccordés de manière permanente ou temporaire.”

Sources : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000006909559/2007-01-12

” Les produits utilisés pour le nettoyage et la désinfection des installations de production, de distribution et de conditionnement d’eau destinée à la consommation humaine sont composés de constituants autorisés dans les conditions fixées par l’article 11 du décret n° 73-138 du 12 février 1973 portant application de la loi du 1er août 1905 sur les fraudes et falsifications en ce qui concerne les procédés et produits utilisés pour le nettoyage des matériaux et objets destinés à entrer en contact avec les denrées, produits et boissons pour l’alimentation de l’homme et des animaux.

Les modalités d’emploi de ces produits et les procédés physiques de nettoyage et de désinfection des installations font l’objet de prescriptions particulières édictées par arrêté des ministres chargés de la consommation et de la santé, pris après avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

L’évacuation des eaux utilisées pour le nettoyage et le rinçage des installations ainsi que l’élimination des produits issus du traitement des eaux ne doivent pas être susceptibles de porter atteinte à la santé des personnes et à l’environnement, ou de constituer une source d’insalubrité.”

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000006909584/2007-01-12

“Les installations de distribution d’eau mentionnées à l’article R. 1321-43 doivent être conçues, réalisées et entretenues de manière à empêcher l’introduction ou l’accumulation de micro-organismes, de parasites ou de substances constituant un danger potentiel pour la santé des personnes ou susceptibles d’être à l’origine d’une dégradation de la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine distribuée, telle qu’il ne soit plus satisfait aux exigences fixées aux articles R. 1321-2 et R. 1321-3.

A l’issue du traitement, l’eau distribuée ne doit pas être agressive, corrosive ou gêner la désinfection.

Ces installations doivent, dans les conditions normales d’entretien, assurer en tout point la circulation de l’eau. Elles doivent pouvoir être entièrement nettoyées, rincées, vidangées et désinfectées.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000006909586/2007-01-12

Les réseaux et installations définis aux 1° et 2° de l’article R. 1321-43 doivent être nettoyés, rincés et désinfectés avant toute mise ou remise en service. La personne responsable de la production ou de la distribution d’eau doit s’assurer de l’efficacité de ces opérations et de la qualité de l’eau avant la première mise en service ainsi qu’après toute intervention susceptible d’être à l’origine d’une dégradation de cette qualité.

Le préfet est tenu informé par la personne responsable de la production ou de la distribution d’eau des opérations de désinfection réalisées en cours d’exploitation.”

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000006909588/2007-01-12

1. Opérations préliminaires

Première étape nettoyage réservoir

Il est important de préparer en amont cette intervention pour vous assurer de son efficacité. Avant de commencer l’opération de nettoyage et de désinfection, il faut s’assurer de la mise en place de différentes mesures :

  • Information des usagers :

Il faut prévenir la commune ou collectivité en charge du réseau et le maître d’ouvrage.

  • Maintien de la distribution

Maintenir autant que possible la distribution d’eau aux usagers habituellement desservis par le réseau.

  • Préparation du personnel :

Il est essentiel d’informer le personnel sur les précautions qui doivent être prises pour la manipulation et la mise en œuvre des solutions nettoyantes et désinfectantes.

  • Préparation du chantier :
  1. Prévoir ou aménager une alimentation en eau potable.
  2. Utiliser un matériel propre (pompe, tuyaux, etc.) pour éviter de contaminer les conduites
  3. Stocker les nouvelles conduites de sorte à éviter l’intrusion d’animaux ou autres matières étrangères.
  4. Vérifier que les joints entre les conduites sont en bon état. Ils doivent assurer l’étanchéité de la canalisation en cas d’inondation de la tranchée.
  5. Prévoir des points de prélèvement pour le contrôle de la qualité de l’eau.
  6. Toutes les pièces destinées à être introduites dans la canalisation doivent être soigneusement désinfectées et protégées des salissures avant toute opération.
  7. Lors de la vidange de la canalisation, toute rentrée d’eau souillée doit être évitée. A cette fin, des moyens de pompage doivent être disponibles sur place.

2. Nettoyage des canalisations d’eau potable

L’opération de nettoyage permet d’éliminer la plus grande partie des contaminants ainsi que des dépôts divers dans les canalisations. Cette étape est essentielle pour le bon déroulé de l’étape de désinfection. L’opération de nettoyage est souvent effectuée dans le cadre de travaux programmés.

Toutes les techniques de nettoyage mises en œuvre doivent répondre aux impératifs suivants :

  • Remettre en suspension et éliminer les dépôts ou incrustations susceptibles de générer des contaminations chimiques, ou bactériologiques.
  • Permettre un rinçage de la canalisation.
  • La technique doit être sûr pour la structure de la conduite.

Avant le début du nettoyage, il faut s’assurer de l’isolement du tronçon à nettoyer. Il faut donc fermer les vannes menant à la portion traitée. Cela dans le but de prévenir tout retour accidentel d’eau potentiellement contaminée dans les réseaux en service.

L’une des possibilités est le nettoyage hydraulique à fort débit (vitesse minimale de 1m/s) permet d’éliminer efficacement les éventuels dépôts et/ou intrusions. Il convient de vérifier que le débit nécessaire est effectivement disponible.

Une autre technique de nettoyage des canalisations est le nettoyage par eau-air pulsé. Il consiste à faire circuler des bulles d’air calibrées par impulsions successives et à intervalles réguliers dans un tronçon isolé du réseau et dont la pression a été volontairement abaissée par rapport à la pression de service. Les turbulences qui se créent sur la surface de contact « air / eau » arrachent les concrétions non adhérentes. Les matières ainsi mises en suspension sont véhiculées vers l’orifice par les bulles qui se succèdent et par le courant existant dans la conduite.

Diamètre intérieur de la canalisation (mm)Débit (l/s)Débit horaire théorique (m3/h)
754,416
1008,028
12512,043
15017,664
25049,0178
Consulter

Notre prestation de nettoyage de conduite

Pour éliminer purement et simplement les dépôts non incrustants et les matières en suspension en utilisant exclusivement de l’eau du réseau et de l’air purifié.

Consulter
Deuxième étape nettoyage réservoir

3. Désinfection des canalisations d’eau potable

Troisième étape nettoyage réservoir

La solution désinfectante est injectée sous pression à une extrémité de la canalisation à désinfecter. Quel que soit le produit biocide utilisé, l’ensemble des points singuliers (ventouses, décharges, robinets pour prélèvement…) doivent être maintenus ouverts pour être mis en contact avec la solution désinfectante.

Utilisation de produits biocides chlorés

Concentration en chlore (mg/l)Temps de contact minimal
1024
2512
506

Nous vous recommandons une concentration de 10 mg/l en chlore et un temps de contact de 24h. En effet, une concentration trop forte en chlore peut avoir comme effet de corroder les joints en caoutchouc naturel les conduites métalliques.

Utilisation de produits biocides non chlorés (à base de peroxyde d’hydrogène)

Il convient de bien respecter les prescriptions du fournisseur (concentration et temps de contact). La concentration recommandée en peroxyde d’hydrogène est entre 100 et 400 mg/l. Un temps de contact minimum de 6h doit être respecté.

La consommation du désinfectant, après le temps de contact nécessaire, ne doit pas être supérieure à 25 %. Dans le cas contraire, il y a un risque important que la conduite ait été mal nettoyée ou qu’elle ait subi une contamination.

Il convient dans ce cas de rechercher les causes de cette consommation excessive de désinfectant, puis de recommencer l’étape de nettoyage et/ou de désinfection.

  • Cliquez sur l’image : Ouvrir le Tableau de Dosage du Tevan Panox

Tableau de dosage Tevan Panox
Consulter

Tevan Panox : Notre désinfectant à base de Peroxyde d’hydrogène

Conçu pour la désinfection des surfaces, des canalisations, réservoirs, forages d’eau, lors de travaux neufs ou de maintenance sur les équipements.

Consulter

4. Rinçage de la conduite

Après la désinfection, le rinçage de la canalisation est réalisé avec un volume d’eau potable d’au moins deux fois le volume de la canalisation.

L’efficacité du rinçage est évaluée en mesurant in situ le résiduel de désinfectant aux différents points de contrôle. La concentration maximum résiduelle en chlore libre ne doit pas être supérieure de plus de 0,3 mg/l à celle de l’eau de remplissage. Dans le cas d’un produit désinfectant à base de peroxyde d’hydrogène, la concentration maximum résiduelle doit être inférieure à 1 mg/l.

La solution désinfectante est évacuée au réseau d’assainissement sous réserve que le volume concerné soit sans impact dommageable sur la station d’épuration en aval. Dans le cas où le rejet se ferait dans un cours d’eau, il convient de veiller à ce que la concentration en chlore soit inférieure à 0,5 mg/l, ou inférieure à la concentration recommandée en cas d’usage d’un autre désinfectant. Dans le cas contraire, il est nécessaire de neutraliser l’effluent ou de réaliser une dilution de l’eau de rinçage avant rejet dans le milieu récepteur.

Quatrième étape nettoyage réservoir

5. Contrôle de la qualité de l’eau

Cinquième étape nettoyage réservoir

La conduite est à nouveau remplie et après tranquillisation de l’eau pendant 6h au minimum, des prélèvements d’échantillons destinés à l’analyse sont effectués en un ou plusieurs points. Pour les canalisations de diamètre supérieur à 250mm, une durée de tranquillisation de 12h à 24h est recommandée. Le prélèvement et la mise en œuvre de l’analyse des échantillons doivent être effectués, au plus tard, dans les 24h suivant la fin des opérations de nettoyage et de désinfection.

Les points hauts doivent être purgés de leur air avant tout prélèvement. Il est recommandé d’effectuer des prélèvements surs : l’eau ayant servi au remplissage de la conduite, au bout du bief, des points intermédiaires selon la longueur du bief (et points de prélèvements prévus lors des travaux).

En cas de dépassements des critères d’acceptabilité, il convient d’alerter rapidement l’exploitant de l’installation, l’ARS et/ ou le préfet. L’ARS et/ou le préfet sont tenus informés des opérations de nettoyage et de désinfection.

Consulter

ATPmètre : Kikkoman Smart

Mesure objective et fiable de la flore microbienne totale en quelques minutes. Contrôle et surveillance du risque microbiologique en station et en réseau.

Consulter

6. Remise en service

Une fois le rinçage final et les différentes opérations de contrôle réalisés avec des résultats conformes. La remise en service de la canalisation peut être enclenchée.

Sixième étape nettoyage réservoir

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

  • étapes de nettoyage et désinfection des canalisations d'eau potable
  • Forage_perte_débit_solutions
  • Mise en route PMD
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

S'incrire à la Newsletter Herli

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos conseils techniques et actualités.